Română English Deutsch Français λληνικά 

"L'homme conseille l’autrui comme il sait. Mais Dieu travaille pour celui qui Lui obéit par la foi."

Scurt istoric al Mânăstirii

Icoana Maica Domnului

Icoana Maicii Domnului pictata în 1681 de preotul ortodox Luca

Le monastère de Nicula est connu comme l'un des plus anciens monastères dans l'espace roumain - 1552; l'école pour «le soin des âmes et l'enseignement des enfants " - 1659, centre de spiritualité et de culture par: l’icône miraculeuse, le pèlerinage et la peinture sur verre - 1699.

En 1326, Nicula était une forêt, qui avait Nicolae comme ermite orthodoxe, qui a prêté son nom à la forêt, au village et au monastère. La première preuve historique qui atteste cet établissement monastique est liée à la présence d'une église en bois, style de Maramures, dédiée à la Sainte Trinité et datée 1552. Entre 1712-1714 l'église est renouvelée, mais elle est en proie à un incendie en 1973, étant remplacée par une église en bois, datant du XVIIe siècle, déménagée ici du hameau Nasal - Fanate.

En 1659, ce n’est pas seulement un petit monastère, mais aussi une école «royale»où on enseignait aux enfants des villages autour du monastère, les moines étant aussi des enseignants.

A partir du 15 février 1699, Nicula sort de l'obscurité pour devenir l'un des lieux célèbres choisi par la Vierge Marie. Son icône, peinte par le prêtre orthodoxe Luca de Iclod en 1681, elle allait pleurer pendant 26 jours comme une prévision des tristes événements qui allaient se produire autour de l’an 1700, tant pour la vie monastique, mais surtout pour l'ensemble du Patriarcat Orthodoxe Roumain de Transylvanie. Dès lors, la Vierge Marie deviendra l’espoir de la délivrance de l'esclavage, des maladies et des besoins, les fidèles s’habituant à venir en pèlerinage, chaque année, à pied, en chantant: "Nous sommes venus Mère pour Te voir et pour Te dire nos difficultés! "

Les pleurs de l’icône vont donner lieu à la peinture sur verre, artisanat appris par les villageois aussi, Nicula devenant ainsi la première école du genre dans notre pays. Cette tradition est maintenue aujourd'hui saintement par les moines, en ajoutant celle de la peinture byzantine sur bois.

L'église de murs a été construite dans la période 1875-1879-1905 et la peinture intérieure a été faite à la détrempe par le professeur Vasile Pascu en 1961. L'iconostase qui l’orne est sculpté en bois de tilleul par Samuel Keresteşiu de Tasnad en 1938, et a au centre l'icône miraculeuse de Notre Mère. Par sa forme en soleil, l'iconostase est unique et d’une rare beauté.

L’abbaye a été construite entre 1978-1989. Il abrite une chapelle dédiée à Saint Nicolas et unecollection importante d'icônes anciennes peintes sur verre et bois, et une collection de livres religieux anciens, y compris La Prédication de Varlaam l’Archevêque, imprimé en 1643.

L’an 2001 marque d’un point de vue historique, le monastère de Nicula, grâce à l'intervention de l'Archevêque Bartolomeu de Cluj, qui recrée l’établissement monastique, en le réorganisant, et ensemble avec la communauté religieuse, en lançant la construction de nouveaux bâtiments: Eglise, Maison de la création, Centre d'études patristiques, Corps d'administration et le clocher. On a réussi jusqu’à présent, la construction de la Maison de création, qui comprend la résidence de l'Archevêque, la bibliothèque et l’atelier de peinture. L'église du monastère est en phase de finissage, tant aux travaux intérieurs qu’à ceux extérieurs, de même le Centre d’études patristiques.

La congrégation des moines,en nombre de trente, peine quand elle a du temps et quand elle n’en a pas, peine dans la prière et le travail, comme la Sainte Vierge, en cherchant l’appel de Jésus-Christ : «Celui qui veut venir après Moi qu'il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et et qu’il Me suive! "

© 2017 Le Monastère de Nicula - Tous droits réservés
web site hit counter Crestinism Ortodox.com